Prunelle... la Belle !



Prunelle, une adoption non réussie

Nous ne connaîtrons, très certainement, jamais les raisons pour lesquelles l'adoption de Prunelle n'a pas réussi.

Au début du mois de novembre, Valérie (correspondante du 57) est informée de l'abandon de Prunelle dans une SPA de son département. Son adoption est quasi immédiate et nous n'avions aucune inquiétude particulière, car son adoptante ne travaille pas et Prunelle ne sera jamais seule.
Hors, dans les semaines qui suivirent, il a fallu nous rendre à l'évidence. Nous allions vers un échec. Prunelle aboie, n'accepte pas les absences et cela devient insupportable.
Et, début janvier, la décision est prise.

« Nous ne pouvons plus garder Prunelle »

Pour Valérie, il est hors de question, que Prunelle retourne en SPA. Elle décide de la prendre en charge pendant que l'association lance une nouvelle action de sauvetage.
Très vite, nous réalisons que Prunelle est en fait une chienne adorable qui apprécie de vivre avec les autres bassets hound de la maison. Son comportement ne correspond en rien à celui que l'on venait de nous a décrire.

Dans un même temps, Il était important pour nous, d'en savoir un peu plus sur son passé. Cela pourrait aider à mieux la comprendre et mieux nous guider pour sa prochaine adoption.
Nous avons découvert que Prunelle a été habituée, depuis toute jeune, à vivre à l'extérieur et lorsque ses maîtres rentraient du travail, elle avait droit au garage et ils l'ont abandonné à l'âge de 8 ans, suite à des plaintes du voisinage.

Nous avons tout lieu de penser qu'à deux reprises, Prunelle n'a pas accepté le contexte dans lequel elle vivait et l'a manifesté avec l'entêtement bien connu du basset hound.

Il lui fallait donc une famille possédant un jardin car elle y a vécu depuis qu'elle est bébé mais également la présence d'un ou plusieurs compagnons chiens pour lui éviter l'ennui et enfin un maître qui connaisse et qui aime notre race.

Nous avons alors déployé les grands moyens pour que notre Prunelle ait enfin une vraie famille. Et encore une fois, notre réseau a bien fonctionné. En effet, Marithé (correspondante du 71) a reçu suite à l'envoi de « SOS », un appel de Caroline qui réside également dans le 71
Elle souhaite avec son époux, adopter Prunelle. Ils ont un jardin et deux chiens, un basset hound et un teckel.

Ils ont profité du week-end pour se rendre chez Valérie qui les attendait avec un petit pincement au coeur. Et oui, on s'attache vite à notre Prunelle à qui,

Nous souhaitons de tout coeur, cette vraie vie famille
Qu'elle réclame depuis tant d'années.
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Copyright © 2007-2014. Tous droits réservés.webmaster@un-coeur-sous-loreille.orgUn Coeur Sous l'Oreille