Le calvaire de Pato...



Son histoire est bien triste.

Pato est un vieux basset Hound d'une dizaine d'années qui a séjourné plusieurs mois au refuge Jeanne Borgey près de Grenoble.
Son maître, en fauteuil roulant,  avait pris l'habitude de le soulever en tirant sur la laisse, pour qu'il se déplace sur ses pattes arrières,  jusqu'au jour où il fallut le conduire chez le vétérinaire complètement paralysé.
Opérer Pato  présentait un risque sérieux car l'hernie discale qui le bloquait dans ses mouvements, était très proche du cerveau.
Un traitement lui a donc été administré, qui au fil du temps a permis une amélioration de son état.

Vers la fin du mois de juillet, nous avons eu connaissance de cet abandon qui remontait déjà à plusieurs mois. Nous avons alors pris contact avec le refuge, qui à ce moment là, n'envisageait pas d'adoption possible pour Pato compte tenu de son état, mais  une visite chez un ostéopathe était prévue afin de pouvoir envisager son avenir…
A la fin du mois d'août, nous avons pris de ses nouvelles,  son état s'était amélioré et son adoption devenait peut être possible mais sous certaines conditions.

Laurence, notre correspondante du « 38 », lui rend visite pour mieux se rendre compte de son état de santé,  afin de ne pas faire d'erreur en matière d'adoption.
« Il marche bizarrement », nous dit-elle. En fait, il ne pouvait se déplacer que sur une courte distance, certains jours plus facilement que d'autres. Il lui arrivait de tituber et de tomber ou alors de ne pas pouvoir sortir de sa cage tout en faisant ses besoins sous lui.

Difficile de déclancher une mission de sauvetage dans ces conditions.

Nous avons donc pris contact avec son vétérinaire pour savoir si on pouvait réellement envisager un avenir positif pour Pato.
Celui ci nous a rassurés, puisqu'il nous a annoncé avoir bon espoir, car l'état de Pato allait en s'améliorant. Il lui faudrait par contre un traitement permanent et une maison sans escaliers, car il perd l'équilibre et chute dès qu'il faut monter ou descendre une marche.

Nous  avons donc fait passer  l'information en vue de son adoption.

Le soir même, Valérie, notre correspondante du « 57 » s'est proposée pour l'adopter.
Elle avait projeté de descendre le chercher dès le lendemain.  Mais malheureusement, ce n'était pas possible, car elle a d'autres chiens et ils risquaient de faire mal à Pato.
Sans perdre une seconde, Valérie prend alors contact avec un couple de jeunes retraités qui ont une bassette, elle aussi abandonnée et qu'ils ont  dû également  soigner pour un problème d'hernie discale. Ils sont prêts à accueillir Pato, à rester à ses cotés et à l'assister pour monter ou descendre les quatre marches de leur maison, même le porter si nécessaire.

Simultanément la SPA de Grenoble est contactée par une famille de Toulon, elle aussi, prête à l'accueillir dans leur maison, sur terrain plat et sans marches.

Pato avait  à présent, deux foyers qui l'attendaient.
La SPA a choisi la famille de Toulon et à ce jour Pato séjourne dans la région Varoise


Toute l'équipe d'un cœur sous l'oreille lui souhaite de faire le plein d'amour avec son maitre et que sa santé s'améliore
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Copyright © 2007-2014. Tous droits réservés.webmaster@un-coeur-sous-loreille.orgUn Coeur Sous l'Oreille