Amoss le Breton...Cap sur la Picardie !



Amoss par Alain (sauveteur n°1) : Départ 6h30 pour la SPA de Redon où Amoss nous est confié. Amoss est un "baba" (comprendre "basset hound") magnifique, une boule d'amour... A peine sorti il demande déjà des caresses... Non, on ne craquera pas, Amoss est le chien de Didier ! En remplissant les papiers d'adoption, la responsable de la SPA nous explique que le premier propriétaire d'Amoss s'est séparé de son chien car sa nouvelle compagne ne supportait pas les poils ! Sa deuxième famille l'a rapidement ramené car il se sauvait tout le temps... Trop peur de le voir se faire écraser ! Bref, un début de vie des plus cahotantes pour "mon pote Amoss", car il est devenu durant notre courte rencontre "mon pote", que nous avons conduit jusqu'à Alençon où l'attendait la relève de la garde, Myriam et son époux.

Amoss par Myriam (sauveteur n°2) : C'est avec meute au complet, cosy et biberons, que nous avons pris la route samedi afin de retrouver Alain, le Breton, et rapatrier Amoss dans sa nouvelle famille. Après une halte "restauration", chargée à bloc de "munitions" qui furent l'objet d'un chahut que je réussi, tant bien que mal à dominer, nous voici arrivés au point de ralliement convenu avec Alain. En attendant Amoss, Emma, Baronne et Pépère (dit Zébulon) en profitèrent pour faire connaissance d'autochtones pêcheurs qu'ils délaissèrent aussitôt "la star" arrivée. Après les échanges d'usage, nous avons alors repris la route, dans le sens inverse. C'est grâce à notre "GPS en cellulose, page 34" que nous avons pu retrouver Didier et sa femme sans encombres. Ce fut alors le débarquement d'une meute en délire qui courait et jouait dans tous les sens. Alors qu'Amoss visitait sa nouvelle maison, Didier et son épouse étaient tout sourire... Mais il nous fallait reprendre la route ! Alors que le soleil déclinait au loin, nous avons laissé un Amoss heureux et un foyer joyeux ! Longue et heureuse vie à tous.

Amoss par Valérie (Chef d'orchestre) : Le 7 mai, je suis averti par une amie de Bretagne du cas d'Amoss,  basset-hound de presque 2 ans, soit disant fugueur est laissé  par ses maîtres à la SPA de Redon en Ille et Vilaine.
En parallèle, "Un coeur sous l'oreille" avait été contactée par Didier et son épouse qui venaient de perdre leur basset-hound et qu'ils se portaient "volontaires" pour adopter un malheureux.
Aussitôt, coups de téléphone, emails et très vite se coordonne le transport d 'Amoss jusque dans son nouveau foyer avec l'aide d'Alain de Bretagne et Myriam, notre correspondante du 78.
C'est ainsi que, le samedi 19 mai, Amoss, chouchouté durant son grand voyage, est arrivé dans sa nouvelle maison où Didier et son épouse l'attendaient les bras ouverts. Après toutes ces aventures,  Amoss a mangé avec grand appétit et a, sans sourciller, inauguré son  panier douillet qui l'attendait. Le panier n'est plus vide et la maison de Didier est à nouveau emplie de la joie de vivre !


Merci à Valérie, Alain, Myriam & sa famille, et à Didier pour cette  histoire qui finit bien et qui consolide un peu plus notre chaîne de l'espoir.
Cliquez pour agrandir l'image

Copyright © 2007-2014. Tous droits réservés.webmaster@un-coeur-sous-loreille.orgUn Coeur Sous l'Oreille